Sauve qui Veut

12 novembre 2017

Face à la mer...

Vendredi soir 22 h 30, texto de Fille dernière sur le portable de son père ( je n'en ai pas ) :

 - Maman est en forme ?

- Oui pourquoi ?

- Demain il fait un temps de chien c'est un temps pour aller à la mer... Tu peux venir aussi !

Je venais de dire à Mari que j'avais envie d'océan.

Précisons que Fille dernière et moi aimons les éléments déchaînés, le froid, et pas beaucoup les touristes bruyants... Nous allons donc à la montagne l'été et la mer l' hiver.

La chose étant ok rendez-vous est pris pour le lendemain tôt.

 

IMG_5751 

 Hop ! on part ! Tout est dans le GPS...

 

 

IMG_5747

 

Il pleut, il vente fort, bref tout est parfait ! On écoute à fond du Cabrel, du Nougaro, du Lady Gaga... Je maudis Fille Dernière qui m'a fait écouter " Wesh papa allô " du sieur Alonso, morceau préféré de Melle M., depuis je l'ai dans la tête...

 

IMG_5754

 

Il pleut toujours...mais un peu moins quand même. On se regarde en grimaçant...

 

IMG_5758

  

A Carcassonne c'est la cata ! Merdre, il fait beau !

IMG_5766

 

Chaque fois que je les vois, je pense à Don Quichotte... Et il fait très beau. Hélas...

 

IMG_5778

 

Mais au moins tout est vide, pas un péquin dans la rue. Hors saison quoi... Tout est fermé... Au bout de l'avenue, la mer...

 

IMG_5779

 

Plate, calme, bleue, nous nous regardons déçues.

  

IMG_5793

 

Mais bon...elle est toute à nous. Parce que l'été, on dirait un fumoir industriel...

Un petit tour au seul restau ouvert ( une gargote infâme ! ) et nous décidons de flâner les pieds dans l'eau en attendant le coucher du soleil...

 

IMG_5814

Voilà...le soir tombe...

 

IMG_5862

IMG_5820

 

Et quand nous sommes repartis il s'est mis à pleuvoir la patin de sa ruce !

 

 

Posté par Sylvie d L à 00:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 octobre 2017

En bref...

Mes enfants ont le droit de lire mon blog mais pas de le commenter. C'est mon territoire, ce que je pense, ce que j'ai envie de dire, la manière dont je perçois les évènements et la façon dont mon humour les traite. Sans humour, sans ironie, sans une pointe de cynisme parfois, autant mourir tout de suite, là, comme une merde molle... C'est sans discussion possible.

Hier donc, mon fils lisait. Puis :

- " Tu n'as pas réactivé les commentaires depuis la pisse froid ?

- Si, il y a longtemps !

- Alors mémé a merdé !!! "

Mémé, c'est moi quand mon fils est en position de force intellectuelle, technique ou informatique... Donc j'ai vraiment merdé et je n'ai rien vu ! Un rien goguenard il a tout remis en bon ordre.

imagesIWSZF44L

Ensuite fille aînée - qui est toujours à Paris - veut vendre sa maison en Ariège pour faire une formation Feng shui/géobiologie et s'installer en libéral... Mon fils disait la semaine dernière que nous sommes une famille un peu fêlée du casque ( c'est bien, ça laisse passer la lumière ) et je pense qu'il a un peu raison. Mais elle a 48 ans et elle fait ce qui lui plaît. J'ai peur...

Je laisse l'analyse des histoires du monde à d'autres, je crains, sinon, de faire un pic de tension artérielle à 25. 

 

Posté par Sylvie d L à 10:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 octobre 2017

C'est la fin d' une bien belle journée...

...a dit Melle J.( 7 ans ) toute " gaîte " en partant de chez nous.

Sauf que :

0007

Elle ne croit plus au Père Noël la friponne.  Elle trouve même que l'an dernier, le citoyen Noël ressemblait bigrement à Papi... En voilà une drôle d'idée !  Et qui serait allé garder les rennes pendant que le préposé déposait les cadeaux, hein ? Et pourquoi les autres années elle ne l'a pas reconnu ? Non mais !

Bah il semblerait qu'elle fermait les yeux tellement elle était impressionnée. Du coup elle n'a rien vu, c'est pour ça...

Dans le genre : Sa mère, à qui j'avais dit vers cinq ans lors d'une séance de tirage de langue aux passants un jour de promenade que si il y avait un courant d'air elle resterai coincée la langue dehors toute sa vie l'a cru jusqu'à 19 ans, alors... J'en ai ri pendant trois jours !

D'ailleurs elle m'en veut encore...

Sinon, Fille N° 4 s'en revient en crabe de sa fâcherie à mort avec son frère. Il y a du mieux : Les enfants peuvent parler avec leur oncle. Les voir non, mais parler oui. 

0008

     

Avoir cinq enfants c'est bien. Ils parlent entre eux, Fille dernière centralise les blablas et fait son rapport deux fois par semaine.

Nickel !

Posté par Sylvie d L à 02:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

Sauf de l'aspirine...( dernier billet santé définitif il y a plus gai )

0002

 

( Je ne parlerai plus de ma santé, promis ! )

Sauf de l'aspirine, disais je, je n'ai jamais pris de traitement médicamenteux quel qu'il soit. D'abord parce que je n'en ai pas eu besoin et ensuite je me méfie.

Je n'ai d'ailleurs, sur les conseils de plusieurs médecins ( dont ma mère ), jamais vacciné mes enfants. Et ils n'ont jamais été malades. Un rhume par ci par là et c'est tout.

Mais venons en aux faits puisque j'en prends deux maintenant.

Alors pour l'Eutirox espagnol...

Premiers jour :

Bon, ça picote partout. Des picotements qui se déplacent, qui voyagent, qui migrent, qui font la sieste ( bigre l'Espagne...), qui se réveillent et qui m'agacent mais c'est supportable.

Deuxième jour :

Ça ne picote plus mais en revanche j'ai une oreille rouge carmin et pas l'autre... Olé !

Troisième jour :

R A S. Tout va bien.

etc...

Pour le lasilix...

Premier jour : Pipi toute la journée chaque demi heure. Oedème 1 lasilix 0

Deuxième jour : Pipi toute la journée chaque demi heure. Oedème 2 lasilix 0

Troisième jour : Pipi toute la journée chaque demi heure. Oedème 3 lasilix 0

etc...

Je sens que le Lasilix va disparaître de mon ordonnance comme par magie ! Houdini si tu m'entends...

 

 

Posté par Sylvie d L à 01:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

L'heure Espagnole

Nous sommes partis dès 11 heures du matin et nous sommes arrivés à 13 heures. D'habitude, c'est à dire à l'époque où je fumais encore ( pile il y a un an que j'ai tout arrêté ) l'heure importait peu les tabacs étant ouverts toute la journée. Mais les Farmacias ? C'est t'y quoi les heures d'ouvertures des pharmacies en Espagne ?

Bref, nous avions faim et nous sommes allés nous restaurer. Mari a fait la grimace, c'était trés épicé. Moi j'adore. Plus ça pique mieux c'est ! Mais lui, Lorrain d'origine... Avec une mère qui ne savait pas cuisiner malgré ses efforts... C'était grimaçant comme repas.

Et nous sommes partis en direction de ladite pharmacie. A Bossost il n'y en a qu'une, impossible de se tromper. Il était 14 h 30.

Toute éteinte la pharmacie. Merdre...

Heure d'ouverture 9h 30. Et ? Nada !

Renseignements pris l'officine ouvre à 16 h. ( mais ferme à 20 h 30 ). Re-merdre !

Vielha étant à 15 km, nous nous sommes dit - naïfs que nous sommes - que la Farmacia ouvrait peut-être plus tôt. Et nous voilà partis... Sauf qu'à Vielha, c'est pire. Elle ouvre à 17 heures.

Nous voilà donc revenus à Bossost à 15 heures 30.

Coincés dans la voiture ( il pleuvait des hallebardes ) nous avons vu arriver des hordes de françaises de tous âges ( mais plutôt des vieilles quand même ) en quête de la même chose que moi. 

Mari a sauté de l'auto pour prendre mon tour avant tout le monde. Bingo ! J'ai suivi de peu, mais bon, je suis plus lente que lui. J'ai mal aux pieds.

Donc j'ai trois boîtes de 100 c d' Eutirox 25 pour 6.70 euros. On ne m'a même pas demandé l'ordonnance...

Viva Espagna !

Posté par Sylvie d L à 02:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 octobre 2017

Un été de m*rde...

Tout a commencé fin mai avec la chaleur. Je déteste la chaleur. Je vis toute " gaite " de - 20° à + 20° et passé 18° je commence à souffrir. Alors comment dire que 40 ° le jour et 38° dans la chambre la nuit c'est brûler en enfer ?

Bref, ça commençait mal.

Est-ce la chaleur qui a fait éclater une dispute à mort entre fils n° 3 et fille n°4 ? Et pourquoi l'homme de ma vie depuis 50 ans s'en est il mêlé ? Pourquoi ? Pourquoi fille N° 4 lui a t elle demandé si il trouvait normal les arguments de son frère ( qui avait raison, certes...) ? Et pourquoi lui a t il répondu : " Tu exagères dégage ! Et remets toi en question ! " ?

Elle se remet en question ( ou pas ) depuis...

Puis on a opéré fille dernière en catastrophe après un envoi aux urgences en pleine nuit. La chaleur, plus une fille en souffrance et tordue de douleur pendant deux mois chaque fois qu'elle faisait un pas, plus deux enfants à gérer, plus... Elle va bien maintenant.

0000

Puis c'est moi qui suis allée chez le docteur de ma fille. Moi je n'en ai pas. Vingt ans sans avoir eu besoin.

Depuis 1997 huit nodules froids à la thyroïde ( qu'on devait m'enlever dans la foulée mais elle est toujours là ) et donc des signes évidents d'absence de fonctionnement d'icelle.

Première visite accompagnée de fille dernière qui a peur que je lui mente :

- Il faut que tu fasses des analyses ! ( elle est Roumaine, elle tutoie tout le monde ). Mais tu dois avoir du diabète... ( j'ai les chevilles gonflées ) ou une insuffisance rénale... ou le foie paresseux... ou le coeur...

Je commence à fulminer intérieurement. Non, je n'ai pas de diabète. Mon foie va bien. Mes reins itou. Mon coeur est parfait. Je vais la tuer celle là, je vais la tuer !

- Il faut prendre la tension !

Et paf ! 17/10. Ben tu parles !

J'ose ou pas ? J'ose...

- Un diurétique peut-être ? C'est la TSH...

- Non, non, non, les analyses d'abord !

OK.

Deuxième visite :

Elle n'a pas reçu les analyses. Je lui dis qu'à jeun l'infirmière m'a piqué le doigt pour contrôler le dextrose et qu'elle a trouvé 1.29.

- Ca c'est du diabète ! 

Puis je lui dis que ma thyroïde a " mouru " complètement : TSH 0.01 ! J'insiste pour qu'elle appelle le labo et elle reçoit enfin les résultats. Je sais que tout va bien puisque je les ai depuis hier, mais j'attends...

- Aaaah... ce n'est pas du diabète ! 5.6 ce n'est pas du diabète ( le HBA1C (HPLC certifié NGSP)  ! Bah tout le reste est bien ! Boooon... Lévothyrox et Lasilix faible, c'est tout.

Le lévothyrox je vais aller le chercher en Espagne hein !

Un été pourri.

 

 

 

Posté par Sylvie d L à 02:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2017

Guerre surprise...

 Fille Aînée est arrivée hier de Paris. Quand mes enfants sont ensembles la vie devient infernale... Ils rient trop fort, passe leur temps à faire de l'humour noir, très noir, se font des blagues idiotes, rient encore plus fort, se reracontent celles de leur enfance...Bref, c'est le chaos.

Fille Aînée, qui aime bien la bonne bouffe, s'est vu, en raison d'un instant d'inattention, subtiliser l'assiette dans laquelle l'attendait sagement de la glace à la réglisse ( celle de René Faur et je vous recommande ses glaces c'est une pure merveille et non je ne suis pas payée pour lui faire de la pub ) SA glace...

Vous avez déjà vu un pitbull affamé à qui on retire sa gamelle ? Non ? Si vous voulez je vous envoie ma fille ! Ce fut d'abord l'effroi. La stupéfaction faite femme. Ce fut ensuite un regard noir, vraiment très noir à l'adresse de son frère...et une suite jurons et d'imprécations diverses, suivis de grognements terrifiants. Frère a rendu la glace parce qu'elle commençait à fondre, sinon elle aurait pu attendre encore un certain temps...

Remise de ses émotions, tout à trac, Fille Aînée m'a dit :

- Ah, maman ! Surtout préviens moi ce soir à 10 h moins 10,  j'ai une guerre...

- ?

J'ai donc appris que ma fille aînée, 48 ans dans deux mois, est dans une alliance allemande de jeux en réseau et que, tous les mercredi et samedi, les alliances différentes se livrent une guerre sans merci ET QUE C'EST TRÈS IMPORTANT !

Pauvre grand-mère - moi - qui expliquait à son petit fils de Fille Aînée que passer son temps sur un écran c'est le perdre...

Demain Fille n°5 vient manger avec ses filles.

Je vais faire la morte.

Posté par Sylvie d L à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2017

Fille dernière m'a dit...

- " Tu ne frises pas, toi, tu as les cheveux qui gonflent ! "

Ah.

Vrai quand je les " tire " comme une forcenée, justement pour qu'ils soient le plus lisse possible... Mais quand ils sèchent à la roots ça donne quoi ? Hein ?

Ben ça donne ça...

Capture

Et encore, là, je les ai déjà brossés et ils sont encore mouillés.

Elle se fout de moi ma fille !

Ps : Non, je ne sors pas comme ça dans la rue à mon âge. Je fais la raie au milieu et je fais un chignon...

Posté par Sylvie d L à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2017

Eloge du calme et de la verdure...

Je vis, avec la presque totalité de mes enfants, quatre sur cinq ( seule l'aînée est encore à Paris mais elle n'en peut plus ), dans ce gros village ou cette toute petite ville de 3900 âmes.

Il y a tout : petit casino, tabac, chaussures, opticien, 5 coiffeurs, 4 pizzeria, 1 hôtel, 5 restos dont un gastronomique supermarché, médecins, dentistes, infirmières, kiné...

Et quand je dis que c'est calme...c'est très très calme.

La preuve !

Capturezzzzzbc

Capturezzzzzzzab

Capturezzzcd

Il ne faut pas aimer le brouhaha, la circulation, le monde et les voitures pour vivre ici !

Mais nous avons une magnifique forêt

Capturezzzzzfg

Et un beau lac

Capturezzzzzef

Les jours de marché c'est plus animé...ou presque !

Capturezzzzzgh

Le marché de Noël, c'est grande foule !

Capturezzzzde

Non mais des fois il y a vraiment du monde

La preuve

Capturezzzzzhi

Et oui, nous y sommes tous ! Un bon cassoulet ne se refuse pas...

Et finalement, on reste là.

On ne déménage pas.

  

Posté par Sylvie d L à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2017

A vif...

Je suis née en 1951.

Je me souviens d'horribles récits entendus quand j'étais petite. Des histoires horribles de fonds de cour, de toile cirée sur une table de cuisine, de sondes, de curetages à vif, d'hémorragies, d'infections, de douleurs ajoutées à la souffrance morale, d'insultes violentes proférées par des sage-femmes ou par les médecins, de stérilité...

Des histoires d'aiguilles à tricoter, de chute volontaire dans les escaliers, d'équitation intensive, de coups donnés dans le ventre...

Ces histoires abominables m'ont fait militer activement pour l'avortement alors que l'idée même de faire une fausse couche naturelle me terrifiait.

Je n'ai, par bonheur, jamais perdu d'enfant pendant une grossesse ni jamais eu à avorter.

Je me suis battue pour qu'aucune femme n'ait à passer entre les mains d'une " faiseuse d'anges " pour une pause de sonde ni qu'elle subisse la cruauté du corps médical bien pensant et les foudres de la justice.

Et puis Simone Veil a osé.

zzzzzzzzzzzy

Merci Madame

Posté par Sylvie d L à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]